DREAM Seminar 2022

[English below]

Le script de la révolte.
Écritures, consignations, transcriptions dans des mondes en révolution.

Le séminaire semi-public du projet DREAM se concentre cette année sur l’écrit. Nous nous proposons de faire place à une réflexion plurielle sur la place des textes, des traces écrites, de l’accompagnement par la consignation des moments révolutionnaires dans le monde arabe méditerranéen à partir de la deuxième moitié du XXe siècle.

Cette exploration se centrera sur des gestes qui ont toute leur place dans l’étude de cheminements révolutionnaires collectifs : ceux qui proposent de laisser trace, que celles-ci soient minuscules et éphémères ou qu’elles constituent des sommes, des témoignages, des ressources. 

Le séminaire est tourné vers les archives, les bibliothèques et les espaces de savoir, il interroge la place de la littérature et de l’engagement, et il tente de tracer lui-même une ligne de réflexion entre pratiques de l’écrit et terrains de la révolte. D’une certaine manière, nous tenterons ce semestre de dépasser l’opposition entre la lettre et la pratique pour comprendre comment elles se rejoignent au cœur de l’action.

Ainsi, c’est une forme de script de la révolte que nous chercherons à dégager ensemble ; c’est-à-dire à la fois un fil de l’écriture qui raconte et une consignation minutieuse qui fait trace. Nous cheminerons aussi à travers les différents supports de l’écrit, des murs aux écrans des ordinateurs, du papier au téléphone portable, des journaux aux matériaux que l’on peut se procurer dans les cellules des prisons. L’écrit est aussi le lieu où se développent des rapports entre les pouvoirs et les sociétés, des formes de police, comme des formes de subversion. Si la “délinquance graphique” (Philippe Artières) est une invention moderne, elle ouvre un terrain de confrontation qui ne cesse de se renouveler à travers tous ces supports. Ceux-ci disent également quelque chose sur notre travail de chercheuses et de chercheurs, en prise avec les traces. Nous nous proposons ici de nous détourner un peu des mots et de leurs sens pour comprendre comment ils arrivent sous nos yeux, et la bataille à laquelle ils nous permettent d’assister.

La première séance du séminaire aura lieu le 10 janvier 2022 et la dernière le 13 juin, chaque séance débute à 14h30 (Paris) et se termine à 16h30. Nous aurons la chance de discuter des travaux de Chowra Makaremi, Rasha Salti, Walid Bouchakour, Teresa Pepe, Stéphanie Latte, Anouk Cohen, Hanna Sleiman and Anne-Marie McManus.

 

Les séances se dérouleront principalement en français ou en anglais avec quelques-unes en arabe. Elles auront lieu en majorité en visioconférence et parfois en hybride quand les circonstances le permettent.

DREAM-Seminar-2022_PROGRAMME_FR

 

The script of revolt.
Writings, consignments, transcriptions in worlds in revolution.

The semi-public seminar of the DREAM project focuses this year on the written word. We propose to open the discussion to a plural reflection on the place of texts, of written traces and the accompaniment by the recording of revolutionary moments in the Mediterranean Arab world from the second half of the 20th century.

This exploration will focus on gestures that have a place in the study of collective revolutionary journeys: those that propose to leave traces, whether they are tiny and ephemeral or constitute sums, testimonies, resources.

The seminar is oriented towards archives, libraries and spaces of knowledge, it questions the place of literature and commitment, and it tries to draw a line of reflection between the practices of writing and the fields of revolt. In a way, this semester we will try to go beyond the opposition between letter and practice to understand how they meet at the heart of action.

Thus, it is a form of script of the revolt that we will try to find together; that is to say, both a thread of writing that tells and a meticulous recording that makes traces. We will also walk through the different media of writing, from walls to computer screens, from paper to mobile phones, from newspapers to materials that can be found in prison cells. The written word is also the place where relationships between powers and societies develop, forms of policing, as well as forms of subversion.

If “graphic delinquency” (Philippe Artières) is a modern invention, it opens up a field of confrontation that is constantly being renewed through all these media. They also say something about our work as researchers, in contact with traces. We propose here to turn away from words and their meanings to understand how they come to our attention, and the battle they allow us to witness.

The first session of the seminar will take place on 10 January 2022 and the last on 13 June, each session starts at 2:30pm (Paris) and ends at 4:30pm. We will have the chance to discuss the work of Chowra Makaremi, Rasha Salti, Walid Bouchakour, Teresa Pepe, Stéphanie Latte, Anouk Cohen, Hanna Sleiman and Anne-Marie McManus.

 

The sessions will be held mainly in French or English with some in Arabic. They will take place mostly in videoconference and sometimes in hybrid when the circumstances allow it.

DREAM-Seminar-2022_PROGRAM_ENG