Hommage à Danièle Ansermet

Nous avons appris avec une très grande tristesse la disparition de Danièle Ansermet, la créatrice de notre logo et de ce qu’on appelle notre identité graphique.
Danièle avait un esprit toujours curieux et une passion pour la matière, les formes, ainsi que pour les mots et les langues. Lorsque je suis allée la voir dans son atelier de gravure pour parler du logo, nous avons eu une belle discussion sur la calligraphie et son caractère parfois un peu kitsch, mais aussi sur la présence formelle et matérielle de la langue arabe, et c’est cette discussion, ainsi que le beau bleu qu’elle m’a présenté, qui m’a décidée à écrire en toutes lettres le mot rêve en arabe qui double comme un clin d’oeil l’acronyme du projet.
Toute l’équipe de DREAM s’associe à la peine de sa famille et de son compagnon.
Leyla DAKHLI

OUT NOW! Algérie coloniale. Traces, mémoires et transmissions

Dirigée par Giulia Fabbiano et Abderahmen Moumen.
La colonisation et la guerre d’indépendance sont une séquence centrale dans la construction nationale et étatique aussi bien de la France que de l’Algérie. Dans une éclosion révolutionnaire, l’Algérie héroïse le peuple levé comme un seul homme, tandis que la France peine à accueillir ceux qui ont fait l’expérience de l’Algérie coloniale. Au sein des deux sociétés, l’ensemble des acteurs expriment des narrations et des exigences mémorielles plurielles, parfois antagonistes. Chacun prend le fragment dans lequel il se reconnaît, participant de la construction d’une mémoire-puzzle, en dehors d’une vision globale de ce que fut l’entreprise coloniale.
En pleine actualité mémorielle, cet ouvrage propose de quitter le terrain passionnel et les instrumentalisations politiciennes et de déplacer le regard sur les agissements du passé en transmission et toujours en mouvement. Les contributions réunies ici interrogent les traces de la colonisation, de la guerre d’indépendance et de leurs mémoires dans différents domaines et différents milieux.

Une démarche nécessaire qui ouvre un champ et renouvelle le débat.

[ANNULÉ] 21 mars 2022, 14h30, Stéphanie Latte Abdallah, “La Toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine” [DREAM Seminar 2022]

Séance reportée – la date sera communiquée ultérieurement
Présentation de livre dans les locaux du Centre d’histoire social des mondes contemporains (CHS) (Campus Condorcet)


Pour la cinquième séance du séminaire semi-public du projet DREAM “Le script de la révolte. Écrits, enregistrements, transcriptions dans les mondes en révolution”, nous nous réjoussion d’accueillir Stéphanie Latte Abdallah, chercheuse au CNRS (CERI-SciencesPo). Dans le cadre du séminaire DREAM, elle nous présentera son dernier ouvrage La Toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine. Le séminaire se déroulera en hybride dans les locaux du Centre d’histoire social des mondes contemporains (CHS) sur le Campus Condorcet au Bâtiment de recherche Sud.

Giulia Fabbiano, anthropologue et membre de l’équipe DREAM, discutera et modérera la séance, qui se tiendra en français.

Le nombre de places est limité, nous vous prions de vous inscrire avant le 18 mars à l’adresse e-mail suivante: dream@cmb.hu-berlin.de.

Pour une participation en ligne et pour recevoir les données d’accès veuillez également vous inscrire au dream@cmb.hu-berlin.de.

7 mars 2022, 14h30, Teresa Pepe, “Bytes of Freedom: Literary Blogs in Egypt” [DREAM Seminar 2022]

Image by QarmQart

In the 4th session of the DREAM Seminar 2022 “The script of revolt. Writings, consignments, transcriptions in worlds in revolution”, we are pleased to welcome Teresa Pepe (Associate Professor in Arabic Studies at the University of Oslo) . Her research interests span across Arabic literature, media, popular culture, sociolinguistics, and the relation between aesthetics and politics. Related to her book “Blogging From Egypt: Digital Literature, 2005-2016” (Edinburgh: EUP, 2019) the session entitled “Bytes of Freedom: Literary Blogs in Egypt” will focus on blogs as forms of digital literature emerging in Egypt during the rise of the political protest of the Arab Spring.

Youssef El Chazli, Sociologist Lecturer at the University of Paris 8 (UFR ERITES) and associated researcher at the CEDEJ in Cairo will discuss and moderate the session which will be held in English.

Please register at the following address: dream@cmb.hu-berlin.de

17-18 juin 2021, Conférence “HISTOIRE(S) SUR LA GUERRE CIVILE LIBANAISE” / HISTORY/STORIES ABOUT THE LEBANESE CIVIL WAR [ONLINE]

– English version below-

organisée par Leyla Dakhli (CMB/CNRS) et Klaus Wieland (CMB/Université de Strasbourg) avec le

Malgré l’amnistie et l’amnésie décrétées par l’État dans les accords de Taëf, la guerre civile libanaise est toujours très présente dans la vie publique et privée du pays, même 30 ans après la fin des hostilités. Elle a laissé des traces indélébiles dans les paysages urbains endommagés et les infrastructures détruites ; de temps en temps, elle est opportunément évoquée dans le discours politique, par exemple à l’automne/hiver 2019, afin d’inciter le mouvement de protestation sociale à céder en avertissant que les protestations pourraient provoquer une nouvelle guerre civile ; l’organisation UMAM Documentation & Recherche, fondée en 2004, s’est fixé pour objectif de constituer une mémoire collective de la guerre civile au moyen d’archives, d’expositions, de conférences et d’ateliers ; et la guerre est également un sujet de conversation dans de petits groupes sociaux comme les familles, les cercles d’amis et les groupes de jeunes, elle est analysée dans le discours scientifique et public et est représentée sous une forme artistique dans la littérature, le cinéma et d’autres arts. En considérant l’histoire de la guerre civile libanaise, on peut distinguer deux niveaux d’analyse. La « première histoire » comprend ce qu’on appelle la « grande histoire », c’est-à-dire les événements politico-militaires, les retournements d’alliances et les interventions de puissances étrangères, en particulier de la Syrie, des Palestiniens et d’Israël. C’est pourquoi la guerre civile est considérée par certains Libanais comme la « guerre des autres », afin de détourner l’attention du fait que les forces politiques et religieuses libanaises en ont été les actrices majeures. Mais il y a aussi la « petite histoire », c’est-à-dire celle des gens ordinaires, qui n’ont pas été directement impliqués dans les événements de la guerre, leurs expériences et leurs traumatismes, mais qui en ont vécu les conséquences par leurs expériences, aussi pendant l’émigration ou la ré-émigration. La « seconde histoire » consiste, quant à elle, en une culture du souvenir liée à la guerre civile, qui repose principalement sur diverses formes de mémoire sociale comme la mémoire familiale, la mémoire des générations et les constructions de mémoire fortement fragmentées des différentes communautés religieuses, ainsi que sur des supports artistiques (par exemple la littérature, le cinéma, les arts visuels, les graffitis). Continue reading “17-18 juin 2021, Conférence “HISTOIRE(S) SUR LA GUERRE CIVILE LIBANAISE” / HISTORY/STORIES ABOUT THE LEBANESE CIVIL WAR [ONLINE]”

8 March 21, 14:30, Naghmeh SOHRABI: Remembering the Palestine Group: Friendship, Global Solidarity, and the Iranian Revolution [DREAM Seminar]

 


[French below]
In the 8th session of the Dream Seminar “Décentrer les révolutions | Decentring revolutions” we are pleased to welcome the historian Naghmeh SOHRABI (Brandeis University) with a presentation on The Palestine Group.

The Palestine Group was a loosely connected collection of young anti-Shah activists some of whom were arrested and tried publically in 1970 for the crime of acting against the Pahlavi monarchy and Iran’s national security. Their plight became global, receiving support from anticolonial figures such as Jean-Paul Sartre. But while they played an important role in inspiring the revolutionary generation, their story has been mostly forgotten. In this talk Naghmeh Sohrabi will retell the story of the Palestine Group by focusing on two facets of their prerevolutionary activism: the importance of a connection to the anti-imperial/colonial struggles that spread from “Asia to Africa”; and the centrality of friendship circle to revolutionary activities.

The session which will be transmitted via Zoom, will be held in English.

Please register at dream@cmb.hu-berlin.de.

We look forward to your participation! Continue reading “8 March 21, 14:30, Naghmeh SOHRABI: Remembering the Palestine Group: Friendship, Global Solidarity, and the Iranian Revolution [DREAM Seminar]”

15 February 21, 14:30, Morgan CORRIOU: L’esprit ciné-club” : imaginaires cinéphiles et imaginaires politiques dans la Tunisie de Bourguiba [DREAM Seminar]

[English below]
Lors de la cette 7ème séance du séminaire DREAM “Décentrer les révolutions/ Decentring revolutions”, nous aurons le plaisir d’entendre l’historienne Morgan CORRIOU (Maîtresse de conférences / Université Paris 8) avec une intervention sur “L’esprit ciné-club” : imaginaires cinéphiles et imaginaires politiques dans la Tunisie de Bourguiba”.

La séance qui sera transmis via Zoom se tiendra en français.

Si vous souhaitez y participer, merci de vous inscrire auprès de dream@cmb.hu-berlin.de.

Nous nous réjouissons de votre participation!


At the 7th session of the DREAM Seminar “Decentring revolutions/ Décentrer les révolutions” we will have the pleasure of listening to the historian Morgan CORRIOU (Associate Professor / University of Paris 8) with a talk on “The spirit of the Ciné-Club: Cinematic and political imaginations in Bourguiba’s Tunisia”.


The session which will be transmitted via Zoom, will be held in French.

If you want to join, please register at dream@cmb.hu-berlin.de.

We look forward to your participation!

[ONLINE 25/01/21, 14h30] DREAM-Seminar, Fadi A. BARDAWIL: “Revolution and disenchantment. Arab marxism and the binds of emancipation”

-English below-
Nous avons le plaisir d’accueillir Fadi A. Bardawil (Duke University) qui parlera de sa récente publication actuelle “Revolution and Disenchantment. Arab Marxism and the Binds of Emancipation”. Dans le livre, Fadi A. Bardawil décrit pour notre époque comment une précedente génération de révolutionnaires, la Nouvelle Gauche arabe des années 1960, a abordé les questions théoriques et pratiques des révolutions.

Cette séances s’inscrit pleinement dans une série d’événements qui se déroulent actuellement dans le cadre de la commémoration du début des révolutions arabes il y a 10 ans.

Le séminaire qui sera transmis via Zoom, se tiendra en anglais.

INSCRIPTION: dream@cmb.hu-berlin.de


We are pleased to welcome Fadi A. Bardawil (Duke University) who will talk about his current publication“Revolution and Disenchantment. Arab Marxism and the Bins of Emancipation”. In the book Fadi A. Bardawil redescribes for our present how an earlier generation of revolutionaries, the 1960s Arab New Left, addressed the question of theory and practice of revolutions. 

This session links in perfectly with a series of events that are currently taking place as part of the commemoration of the beginning of the Arab revolutions 10 years ago.

The seminar, which will be transmitted via Zoom, will be held in English.

REGISTRATION: dream@cmb.hu-berlin.de

Vous trouverez de plus amples informations sur le séminaire ici.

Further information about the seminar can be found here.

[DREAM CONFERENCE] HIRAK AND THAWARA IN THE MAGHREB. 2010-TODAY

JANUARY 26, 2021 / 14h00-19h00 [ONLINE]

A conference on relevant questions concerning the new social protests in Morocco, Algeria and Tunisia organized by the ERC DREAM project (Centre Marc Bloch Berlin/ CNRS) in collaboration with NAWARA Berlin, as part of Hur/k حر\ك : Eighteen days of events in commemoration of the revolutions in the North Africa and West Asia region.

PROGRAMME

14h00-15h20 PANEL 1
The historical territories of the revolts?

The panel will question the recurrency of revolts in some regions like the Moroccan Rif, the Algerian Mzab. Can we talk about revolutionary traditions, cultural specificities? What can we learn from these experiments?

With: Soraya el-Kahlaoui, Laurence Dufresne-Aubertin
Discussant Leyla Dakhli

15h30-16h50 PANEL 2
New feminist expressions

These past years have seen the rise of new feminist actions in the region. What can we say about them now and what role did the revolutions play in their birth and development?

With: Saadia Gacem, Zahi Chahrazad, Shams Radhouani Abdi, Ghaliya
Djelloul

Discussant Selima Kebaïli Continue reading “[DREAM CONFERENCE] HIRAK AND THAWARA IN THE MAGHREB. 2010-TODAY”

DREAM at the “Hr/k حر\ك : Eighteen days of events in commemoration of the revolutions in the North Africa and West Asia region”

With the DREAM-Conference “Hirak and thawara in the Maghreb, 2010 – TODAY” which takes place online, on January 26, 2021, from 14h00 – 19h00, we are pleased to contribute to a series of events organised in commemoration of the revolutions of the  North Africa and West Asia region.

These events are organised  by the Non-governmental organisation NAWARA .  Hereafter there are some further information on the idea and the concept of the Hr/k حر\ك .

“2021 marks the 10-year anniversary of the wave of revolutions that erupted across the North Africa West Asia (NAWA) region in late 2010 and early 2011. This presents itself as an opportunity to commemorate the revolutions and a chance to critically reflect on their aftermath, including counter-revolutionary backlashes, waves of displacement and exile, and pervasive forms of state repression.  

Inspired by the course of 18 days in which the Egyptian revolution initially unfolded (from the 25th of January to the 11th of February 2011) and by the diverse forms of expression that the revolutionaries used to communicate their demands, hopes and dreams, Hrk is a series of events that will take place in Berlin on 18 different days throughout 2021 to engage the NAWA diaspora communities in Germany in a range of commemoration activities. The idea is to transcend commemoration beyond fixed dates and places, to trace the afterlives of the revolutions across the NAWA region as a continuum,as a constant flow of movement that does not confine itself to sheer remembering, but attempts to shape new realities.

We aim to depict and highlight continuous ‘movement’ as opposed to the narrative of ‘stagnation’ that is now frequently associated with the so-called failure of the revolutions. We aim to showcase and celebrate the ways in which NAWA revolutionaries and their diverse array of comrades from the region and beyond have continued to engage in various forms of activism, thinking about, narrating and continuing the revolution in imaginative, inventive ways, all while moving across borders and between countries.”

Further information  on the programm of “Hr/k حر\ك : Eighteen days of events in commemoration of the revolutions in the North Africa and West Asia region” will be available on https://www.facebook.com/NawaraBerlin/.

 

 

 

11 janvier 14h30-16h30 DREAM Seminar – Farah Ramzy: “Coming of age in times of change: A revolutionary generation?”

In the 5th session of our DREAM Seminar “Decentring revolutions/Décentrer les révolutions” we welcome the political scientist Farah Ramzy. She is a researcher at the University of Bordeaux interested in the study of social movements, the dynamics of protest, revolutions and political and social change in authoritarian situations, particularly in the Arab world.

The session which will be held in english will be ONLINE via Zoom.

Please write an Email to dream@cmb.hu-berlin.de to get the acces data for the Zoom-meeting.

Décentrer les révolutions – Decentring Revolutions

Séminaire générale DREAM 2020/2021 (CHS / CMB)

Nous avons le plaisir de vous annoncer par ceci le lancement (9/11/2020) du séminaire “Décentrer les révolutions / Decentering Revolutions” proposé par l’équipe de recherche du projet DREAM. Le séminaire interdisciplinaire propose une réflexion sur les itinéraires révolutionnaires . Il se penche sur les lieux de l’apprentissage politique, et notamment les lieux qui restent inaperçus dans les travaux, parce que difficiles à saisir par les archives ou peu présents dans les répertoires traditionnels de la protestation et des mobilisations qui privilégient les structures politiques ou syndicales, ou l’espace de la rue et sa gestion policière pour identifier les acteurs révolutionnaires.

Le séminaire proposé par l’ERC DREAM se construit autour de deux volets thématiques:

[1] Une réflexion sur les conséquences biographiques de la contestation, axée sur les mobilisations récentes (à partir de décembre 2010), articulée sur la présentation de travaux récents qui ont pu poser ce type de questions.

[2] Une série de présentations, lectures et discussions sur les espaces d’apprentissage du politique autour de l’université et de l’école, conçues comme une première série d’identifications de lieux dans lesquels se produisent des ruptures et des engagements, ou bien simplement des apprentissages de techniques qui pourront être exploitées ensuite dans les mobilisations.

Le séminaire semi-ouvert est proposé conjointement par le Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS), Paris et le Centre Marc Bloch (CMB), Berlin. La discussion qui aura lieu à l’un de ces deux endroits sera également transmise via Zoom. Une participation est possible mais de manière très limitée et dans le respect des règles sanitaires. Des informations spécifiques seront publiées séparément avant chaque événement. Pour obtenir les données d’accès pour les séances, merci de vous inscrire sous dream@cmb.hu-berlin.de. Si vous souhaitez être régulièrement informé des événements et des activités du projet DREAM, veuillez nous écrire un couriel à l’adresse mentionnée ci-dessus.

OUT NOW! L’Esprit de la révolte

Une œuvre collective des membres du projet DREAM sous la direction de Leyla DAKHLI parue au Edition du SEUIL.

L’Esprit de la révolte propose de lire la puissance politique des printemps arabes, leurs répertoires d’actions, les circulations de formes protestataires depuis leurs archives. Traces du temps révolutionnaire, ces documents sont autant de balises pour le futur si l’on prend le temps de les regarder, de les lire, de les écouter.

Dix chercheuses et chercheurs ont engagé une grande collecte : photos, tracts, vidéos, fresques murales, banderoles, chansons, affiches, etc. Chacun de ces objets, témoin d’un moment, d’une figure, d’un type d’action politique, constitue l’ancrage d’une réflexion et d’un récit. Ce cheminement par l’archive permet aussi de relier les expériences et d’en comprendre la persistance ou la disparition.

Avec des contributions d’Amin Allal, Kmar Bendana, Mohamed Slim Ben Youssef, Youssef El Chazli, Elena Chiti, Simon Dubois, Giulia Fabbiano, Samer Frangieh, Mélanie Henry, Loulouwa Al-Rachid.

Bientôt disponible ici le livre en libre accès avec des compléments et des archives supplémentaires.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search